TDAH Informations, trucs et astuces

TDAH et école

Les symptômes associés au TDAH peuvent nuire en classe, dans les études à la maison et à la passation des examens. Il est important d'en reconnaitre les impacts pour mettre en place des stratégies adaptatives efficaces qui permettent de les réduire.

TDAH VIP Nous vous invitons aussi à explorer les TRUCS proposés à attentiondeficit-info.com et cliniquefocus.com et à visionner le programme de formation en ligne TDAH VIP.

TDAH et école : impacts, stratégies et mesures d'aide

Détails

Le trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est un problème neurodéveloppemental qui peut entraîner des difficultés à moduler les idées (inattention), les gestes (bougeotte), les comportements (impulsivité) et les émotions (hyper-réactivité émotionnelle).

Le TDAH touche environ 5-8% des enfants et 4% des adultes et peut entrainer des impacts dans leur vie quotidienne, familiale, sociale mais aussi académique et professionnelle.

Il existe des stratégies qui peuvent les aider à favoriser les apprentissages, bien démontrer leur savoir lors des tests et ainsi développer leur plein potentiel. Il est important d'identifier les difficultés et aussi les forces (ex. : créativité, originalité, intuition, dynamisme) des élèves et étudiants avec TDAH et reconnaitre comment ils peuvent réussir lorsque l'encadrement est présent et que l'élève ou étudiant applique ses stratégies et utilise ses outils.

Document complet

Textes disponibles dans ce document :

Souvent, l'élève ou l'étudiant souffrant d'un TDAH peut présenter des difficultés comme :

  • Avoir de la difficulté à rester attentif et fournir un effort mental soutenu;
  • Répondre à une question de façon impulsive, sans avoir terminé la lecture de l'énoncé ou de la question;
  • Faire des erreurs d'inattention:
    • Bien souvent, le TDAH rend plus difficile le repérage les fautes attentionnelles : Les erreurs observées et plus fréquentes sont généralement des fautes d'inattention puisqu'il connait les règles et est capable de les appliquer s'il a développé des stratégies d'écriture, d'autocorrection et de révision.
    • La tendance à aller vite, à travailler rapidement peut entrainer un nombre élevé d'erreurs;
  • Difficulté à garder le fil et devoir relire;
  • Manquer d'efficacité pour repérer, extraire et synthétiser l'information;
  • Avoir des notes de cours incomplètes par difficulté à rester attentif à ce que dit l'enseignant tout en écrivant les notes de cours;
  • Écrire trop vite, de façon «brouillon» et présenter des difficultés sur le plan de l'orthographe ou de la grammaire, comme oublier une lettre, en inverser ou encore faire des erreurs de ponctuation;
  • Présenter des difficultés dans les opérations mathématiques, sauter des étapes dans les résolutions de problèmes mathématiques ou avoir de la difficulté à faire des calculs mentalement;
  • Mauvaise gestion du temps pour se préparer aux examens (difficulté à planifier, s'organiser et procrastination), mais aussi lors de la passation des examens (doit prendre plus de temps pour bien lire, réfléchir et répondre aux questions et ensuite se réviser);
  • Accumuler des retards (difficulté à initier la tâche, manque d'organisation ou oublis);
  • Perdre ou égarer son matériel ou ses travaux. Le sac d'école et l'aire de travail sont «à l'envers», au point de difficilement s'y retrouver;
  • Performer de façon variable et être perçu comme ne donnant pas le rendement attendu, distrait, paresseux ou manquant de motivation;

Toute personne qui a de la difficulté à se concentrer ou de la bougeotte n'a pas un TDAH pour autant. Par exemple, de fortes émotions, le stress, le manque de sommeil, un apport alimentaire insuffisant peuvent atténuer la capacité d'un individu à rester attentif.

Comment se fait le diagnostic de TDAH?

L'évaluation diagnostique se fait grâce à un entretien clinique au cours duquel le professionnel évalue la présence de symptômes spécifiques au TDAH, vérifie s'il n'a pas d'autres problématiques qui peuvent y ressembler ou l'aggraver et mesure avec l'individu atteint de TDAH (et ses proches) le degré d'impact dans son fonctionnement pour décider de la nécessité et du choix d'un traitement. La recherche de problématique(s) associée (s) est essentielle pour établir un plan de traitement personnalisé et efficace.

Il est très important d'obtenir des informations collatérales d'observateurs qui connaissent bien l'élève ou l'étudiant. Les parents et les enseignants apportent un point de vue précieux dans le processus d'évaluation.

Difficulté d'apprentissage ou trouble d'apprentissage?

Le TDAH n'est pas un trouble d'apprentissage en soi mais peut affecter les processus d'apprentissage. Il importe de distinguer les difficultés d'apprentissage lies au TDAH de celles secondaires à un trouble d'apprentissage (TA), puisque les mesures d'adaptation, bien que parfois semblables, sont spécifiques à chaque difficulté.

Les TA, les troubles du langage et de la coordination peuvent altérer la capacité attentionnelle et la performance académique. Lorsque la personne ne comprend pas bien la consigne, l'information ou écrit difficilement, il peut arriver qu'elle n'arrive pas à suivre le rythme, perde le fil de ce qui est dit ou lu et puisse adopter un comportement perturbateur en classe.

Et le potentiel intellectuel, qu'en est-il?

Un faible quotient intellectuel (QI) va réduire les capacités d'apprentissage, la personne apparait comme plus immature que son âge et a plus de difficulté de fonctionnement dans toutes ses sphères de vie. Un individu avec un potentiel intellectuel très élevé (douance) apprend différemment et plus rapidement que le reste du groupe et peut développer un comportement d'allure hyperactif pour contrer l'ennui. Par ailleurs, ces élèves ou étudiants sont à risque plus élevé de décrochage scolaire s'ils ne sont pas assez stimulés.

Qui consulter pour clarifier la présence d'un trouble d'apprentissage versus un TDAH?

L'évaluation du TDAH est essentiellement clinique. Au Québec, les médecins, les psychologues et les neuropsychologues sont les professionnels autorisés à porter un diagnostic de TDAH. Pour identifier les troubles d'apprentissage et évaluer le QI, une évaluation psychométrique est essentielle. Les tests neuropsychologiques ne permettent pas à eux seuls de faire le diagnostic de TDAH mais aident cependant à mieux qualifier et quantifier les atteintes cognitives, pour permettre de travailler celles-ci en thérapie et mettre en place les stratégies adaptatives ou pour confirmer/éliminer d'autres diagnostics possibles tels les troubles d'apprentissage. Par ailleurs, l'orthophoniste peut évaluer le langage et l'ergothérapeute, les aspects reliés au volet moteur (ex. : coordination).

Le traitement du TDAH commence d'abord par la confirmation du diagnostic, par la suite l'enseignement et la mise en place de stratégies adaptatives.

Il est essentiel que la personne atteinte de TDAH, ses proches et ses aidants, comme son professeur et l' «équipe-école», comprennent ce qu'est le TDAH. Comprendre permet de mettre en place des adaptations personnalisées efficaces.

Dans certains cas, particulièrement quand la mise en place de ces stratégies compensatoires ne permet pas de pallier aux impacts du TDAH, une médication peut être considérée. Celle-ci agit un peu comme une paire de lunettes biologiques permettant d'améliorer la capacité du cerveau à faire le focus. Comme la lunette permet de distinguer les lettres mais n'apprend pas à lire, le traitement pharmacologique du TDAH peut aider à en réduire les symptômes mais ne permet pas en soi de rattraper immédiatement les retards lorsque le TDAH interfère avec les apprentissages et ou de corriger un trouble d'apprentissage sous-jacent.

Les stratégies d'adaptation sont à conserver tant que le niveau d'atteinte fonctionnelle le nécessite et ce, que la personne prenne ou pas une médication.

  • La performance scolaire ne peut pas être utilisée comme indice de dépistage du TDAH ni d'efficacité de la médication.
  • Même si les impacts du TDAH peuvent affecter le fonctionnement en classe et les apprentissages, le milieu scolaire ne peut exiger ou imposer la prise de médication.

Explorer les options qui peuvent favoriser la réussite

  • À la maison, le parent (ou le conjoint pour les plus vieux) prend souvent le rôle de coach pour aider à organiser son environnement, faire des rappels pour réduire les oublis et soutenir la mise en en place de routines gagnantes.
  • L'ajout de mémos visuels et de pictogrammes peut être facilitant pour s'organiser ou se rappeler dans plusieurs situations.
  • Mettre en place de saines routines de vie et des stratégies de gestion du temps (ex : agenda numérique) et de l'espace est très bénéfique pour tous.
  • Lors des périodes d'études, éteindre internet, les réseaux sociaux et les téléphones intelligents peut réduire l'impact de ces grandes sources de distraction.
  • Parmi les stratégies possibles, prioriser ce qui va davantage avec les forces de l'élève ou l'étudiant en tentant de tenir compte de ses capacités et du fait qu'il doit dépenser plus d'énergie pour les appliquer et les maintenir.

Adopter et adapter des routines de vie est très facilitant. Les adaptations doivent être en place tous les jours, le TDAH étant chronique. C'est comme pour le port de lunettes. Savoir où elles sont n'est pas suffisant. Il faut s'assurer de les porter. Mettre en place et maintenir les routines et adaptations est un défi quotidien.

LE SAVIEZ-VOUS ?

La personne atteinte de TDAH éprouve, de façon plus importante que pour la population générale, de la difficulté à amorcer mais aussi à maintenir l'effort mental exigé lorsqu'elle doit terminer ses tâches. Ceci peut confondre l'enseignant et les proches et passer pour un manque de motivation ou d'intérêt. Certains finissent par se décourager et abandonner plus tôt leurs études. En moyenne, le TDAH est associé à un an de moins de scolarité totale pour le même potentiel.

Reconnaitre ses forces, le soutenir, mettre en place des stratégies adaptatives et thérapeutiques individualisées sont des atouts gagnants pour permettre à l'élève ou l'étudiant avec TDAH de développer son potentiel et favoriser la réussite.

À l'école, l'élève ou l'étudiant pourrait aussi avoir besoin d'aide et ce sur une base régulière. Pour le jeune, le parent est son porte-parole pour s'assurer que les adaptations soient appliquées et ce de façon appropriée. L'enseignant est très bien placé pour l'appuyer et l'outiller. Afin de s'assurer d'une bonne collaboration école-famille, un agent de liaison (éducateur spécialisé, psychoéducatrice, psychologue, enseignant ressource, titulaire) est utile pour aider à la mise en place des stratégies et à leur application tout en assurant la transparence au niveau de l'échange d'information. Il est essentiel de se rappeler que ces stratégies sont à maintenir au quotidien, un relâchement est associé à un retour en force des difficultés. Ce sont des stratégies d'adaptation, elles ne guérissent pas le TDAH mais permettent à la personne atteinte de mieux développer son potentiel en augmentant sa CAPACITÉ à faire les choses.

Stratégies gagnantes en classe :

  • Favoriser une position de l'élève ou l'étudiant atteint de TDAH vers l'avant du groupe, près du professeur et à côté d'autres personnes peu dérangeantes.
  • Répéter plus souvent les consignes, les expliquer en étape et s'assurer qu'il a bien compris les consignes avant de se mettre à la tâche.
  • Convenir d'un signe discret afin de ramener avec la personne à la tâche si elle devient distraite ou lunatique.
  • Encourager l'élève ou l'étudiant qui oublie, s'éparpille et perd ses choses à traîner avec lui en tout temps à l'école son agenda, sa montre, son sac et son ordinateur (s'il y a lieu) dans un espace unique, soit un sac convivial et ergonomique. Plus on lui demande de modifier le contenu de son sac et de laisser ses objets à des endroits différents, plus la désorganisation s'installe. Au primaire, le recours à une étagère et à des paniers de rangements est grandement facilitant.
  • Pour aider le jeune qui oublie ses travaux ou devoirs, vérifier avec lui quotidiennement le contenu de son sac, les travaux à faire, les documents à apporter à la maison et l'encadrer dans la gestion de son agenda pour les travaux plus longs.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Donner plus de temps pour faire une tâche ou un examen à une personne facilement distraite ne sera efficace que si la personne qui la supervise l'encadre étroitement (ex. : diviser la tâche en plus petites tâches, faire une pause entre les différentes étapes et reprendre la tâche).

Le Dr Russell Barkley, spécialiste de renommée internationale, rapporte qu'il n'est pas efficace de faire rattraper à la maison ce qui n'a pas été complété en classe. En effet, lorsque l'enfant cumule un trop grand retard en raison du nombre d'exercices à résoudre ou à effectuer, il est souvent plus utile de privilégier un plus petit nombre de numéros ou d'exercices et de s'assurer d'une meilleure compréhension de la tâche.

Mme Bonita Blazer, PhD et Dr MaryAnn Ager ont recensé les stratégies les plus efficaces auprès des élèves TDAH rapportées par les enseignants et les ont regroupées en 3 types d'adaptations (physiques, éducatives et des comportements). En voici un résumé (avec la permission des auteures) :


Adaptations physiques

Fournir un environnement structuré

  • Afficher les horaires sur le tableau
  • Afficher les règles de conduite en classe
  • Désigner une place choisie pour l'asseoir (à côté du professeur, entre des élèves sérieux, loin des distractions)
  • Organiser l'espace de travail
  • Utiliser des codes de couleur pour cahiers

Fournir un espace de travail privé

  • Espace tranquille pour étudier
  • Chaise ou table additionnelle
  • Espace de travail permettant de rester debout
  • Coin de “réflexion”

Fournir des espaces d'apprentissage

  • Coin lecture
  • Coin pour l'écoute
  • Espace pour les travaux manuels


Adaptations éducatives

Répéter et simplifier les directives

  • Garder les directives orales simples et claires
  • Donner des exemples
  • Demander périodiquement à l'enfant de vous répéter les directives
  • Établir un contact visuel
  • Démontrer comment aborder les tâches

Fournir des directives écrites

  • Sur le tableau
  • Sur une feuille de travail
  • Initier l'élève à copier le devoir à faire dans son livre

Répéter et simplifier les directives

  • Garder les directives orales simples et claires
  • Donner des exemples
  • Demander périodiquement à l'enfant de vous répéter les directives
  • Établir un contact visuel
  • Démontrer comment aborder les tâches

Utiliser des technologiques pour aider l'apprentissage

  • Magnétophone
  • Enregistrer les lectures et devoirs à faire
  • Ordinateur et aides technologiques
  • Outils multidisciplinaires de manipulation sensorielle

Modifier la façon d'effectuer des tests

  • Environnement sans distraction
  • Temps supplémentaire
  • Option de crédit additionnel (exemple : faire ses propres questions et y répondre)


Adaptations des comportements

Utiliser le renforcement positif

  • Commentaires positifs écrits ou verbaux
  • Systèmes de récompenses et d'encouragements
  • Donner des tâches qui peuvent être réussies
  • Signaux privés pour recentrer l'élève
  • Jeux de rôles
  • Temps individuel hebdomadaire

Être consistant

  • Avec les récompenses et les conséquences
  • Avec les attentes académiques

Promouvoir le leadership et le sens des responsabilités

  • Assigner des tâches qui peuvent être bien effectuées
  • Élève de la semaine/ du mois
  • Donner des responsabilités

Préciser les buts et renforcer avec des encouragements

  • Émettre des objectifs concrets avec horaires définis
  • Système de récompenses
  • Grilles d'encouragement pour travail et comportement
  • Contrats d'élève

Communiquer avec parents & professeurs

  • Lettres, rencontres, appels, courriels
  • Rapports sur le progrès
  • Utiliser le personnel de l'école comme support, trouver un allié
  • Occasion pour des conférences
  • Étudier ou faire ses examens dans une pièce calme et silencieuse permet de pallier la difficulté d'attention soutenue et la distractibilité.
  • Allouer à l'étudiant du temps supplémentaire pour faire son examen peut lui permettre le temps nécessaire pour lire adéquatement les consignes, y répondre et auto-corriger ses erreurs d'inattention en plus de réduire l'impact des périodes où il est distrait. L'adaptation classique au Québec est d'allouer entre 33 et 50% de temps supplémentaire, selon le niveau académique et le besoin identifié.
  • Porter des bouchons d'oreilles ou un casque d'écoute durant l'étude et les examens permet à certains étudiants de mieux se concentrer en bloquant les bruits environnants.
  • Permettre le mouvement (comme manipuler une balle de stress, utiliser une chaise qui bouge, se lever, s'étirer, aller marcher) prolonge la capacité à rester concentré plus longtemps et canalise le besoin de bouger.
  • Fournir une aide à la prise de note est facilitant pour l'étudiant qui perd le fil à écrire tout en écoutant le professeur.
  • Offrir un encadrement sous forme de parrainage ou tutorat est souvent aidant.
  • Donner accès à un soutien pédagogique adapté (aide aux devoirs, supervision des travaux) et à un accompagnement éducatif (ex. : méthodes de travail, organisation, planification dans l'agenda) est très aidant.
  • Pour certains, une adaptation du processus d'évaluation peut réduire les impacts du TDAH et des problématiques associées (ex. : examen avec lecture des questions en présence de dyslexie+TDAH)
  • TDAH VIP Développer des stratégies de gestion du stress permet de mieux moduler l'anxiété de performance (voir document sur la gestion des émotions et les techniques de relaxation, section trucs, attentiondeficit-info.com et cliniquefocus.com et programme de formation TDAH VIP.
  • Planifier son temps et noter ses travaux à remettre, l'heure des cours et les examens dans un agenda électronique ainsi que mettre des alarmes facilitent l'organisation des tâches.
  • Utiliser un crayon intelligent style smartpen permet d'enregistrer et de prendre des notes simultanément.
  • Écrire à l'aide d'un ordinateur permet à l'étudiant atteint de TDAH de produire un brouillon plus facilement corrigeable, de mieux structurer et retravailler son texte et de produire un texte lisible plus rapidement. Il peut donc mieux démontrer ce qu'il sait dans un temps plus court en réduisant le temps d'auto-correction et de recopie.
  • Utiliser des logiciels d'aide spécialisés (ex: Antidote, Inspiration, Word Q et White Smoke pour l'anglais) permet entre-autres de s'arrêter à ses erreurs, de les voir et d'appliquer les règles connues afin de les corriger et d'être évalués à sa juste valeur (que ce soit pour les cours et examens de français, d'anglais ou d'autres langues).
  • Dans ces circonstances, il est tout à fait pertinent que, indépendamment de la présence ou l'absence d'un trouble d'apprentissage associé (dyslexie et dysorthographie), les étudiants atteints de TDAH puissent utiliser des fonctions d'aide incluses dans les logiciels de correction, de prédiction de mots et de synthèse vocale (entendre leurs erreurs attentionnelles) pour leurs travaux et examens. Permettre d'utiliser ces logiciels et le soutien à la correction après leur production écrite ou leurs examens aide ces étudiants à faire le focus sur ce qui est essentiel lors d'une production quelconque et qui présente des défis importants pour eux tels que :
    • bien lire et comprendre les consignes,
    • se mettre à la tâche,
    • trouver les idées de départ, structurer et ne pas perdre le fil de leurs idées,
    • organiser leur texte, bâtir des phrases claires qui explicitent leurs idées, tenir un texte cohérent
    • utiliser les notions exigées (ex: métaphores, ponctuation).

Un plan d'intervention doit être mis en place lorsque le TDAH interfère avec les apprentissages.

Au Québec, pour obtenir la mise en place de services spécifiques, le médecin ou un professionnel habileté (voir tableau 1) doit rédiger un rapport spécifiant le diagnostic et les limitations fonctionnelles associées ayant des impacts au niveau académique. Comme professionnels, selon la problématique ciblée, le psychologue, le neuropsychologue, l'orthophoniste ou le médecin peuvent recommander que des mesures adaptatives soient implantées en lien avec les impacts associés à la problématique diagnostiquée.

Il est essentiel de comprendre ce qu'est le TDAH et quels en sont les impacts pour cibler les adaptations personnalisées qui seront mises en place suite à la concertation entre l'élève/étudiant, ses parents (pour les plus jeunes) et l'équipe école.

Secteur jeunes (Niveau primaire et secondaire)

Au Québec, chaque commission scolaire reçoit son propre budget pour répondre aux besoins individuels des élèves en situation de handicap dans l'ensemble de ses écoles.

La demande d'aide pour l'élève en situation de handicap peut être effectuée en son nom par ses parents ou représentants qui doivent s'adresser à son établissement d'enseignement pour établir le plan d'intervention. Celui-ci peut comprendre, entre autres, l'utilisation de matériel (ordinateur, fonctions d'aide).

Pour plus d'information : http://www.mesrs.gouv.qc.ca/aide-financiere-aux-etudes/tous-les-programmes/programme-dallocation-pour-des-besoins-particuliers-volet-jeunes/

Secteur adulte (niveau post-secondaire)

Au Québec, depuis septembre 2015, chaque établissement post-secondaire (cégep, collège privé et université) reçoit son propre budget pour répondre aux besoins individuels et collectifs des étudiants en situation de handicap, incluant l'accès aux aides technologiques. Il relève de la responsabilité de l'étudiant de se procurer un ordinateur. Le matériel (logiciels d'aide) est prêté par l'établissement à l'étudiant en fonction de son plan d'intervention.

L'étudiant qui présente une situation de handicap attestée par un professionnel reconnu (voir le tableau 1) et qui désire obtenir des services spécialisés ou des accommodements nécessaires pour poursuivre ses études doit s'adresser à son établissement d'enseignement et rencontrer la personne responsable de l'intégration des étudiantes et étudiants en situation de handicap pour recevoir des services.

Idéalement, en amont de cette démarche, l'étudiant doit obtenir une attestation de son diagnostic par son médecin ou une évaluation diagnostique effectué par un professionnel habilité et reconnu au Québec, précisant, en autant que possible les symptômes et leurs impacts dans sa vie académique.

Pour faciliter la démarche, l'étudiant peut compléter le document.

Questionnaire sur les Impacts Académiques et Stratégies Adaptatives pour les étudiants avec TDAH (QIASA) pour cibler les impacts et stratégies pertinentes et l'apporter à la personne responsable de l'intégration des étudiantes et étudiants en situation de handicap ainsi qu'à son médecin pour soutenir celui-ci dans la rédaction du document attestant du diagnostic et de ses impacts.

Certains établissements proposent un document d'attestation médicale à faire compléter. Le médecin peut utiliser le format de son choix, en autant qu'il précise le diagnostic et ses impacts dans la vie académique de l'étudiant. Pour faciliter cette démarche, Dre Annick Vincent a préparé, avec le support de Mme Hélène Savard, responsable du Centre collégial de soutien à l'intégration (CCSI) de l'Est du Québec, un exemple d'attestation du diagnostic et des limitations fonctionnelles qui peut être utilisé, disponible dans la section TRUCS école des sites attentiondeficit-info.com et cliniquefocus.com.

Le formulaire gouvernemental Certificat médical – Déficiences fonctionnelles majeures et autres déficiences reconnues (1015) (PDF) n'est PAS requis pour obtenir l'accès aux services adaptés pour une personne avec TDAH. Ce formulaire est requis dans certains cas spécifiques de demande d'aide financière, comme une demande de soutien financier pour l'accès à un transport adapté ou un logement adapté ou dans le cas où la personne en situation de handicap est dans l'impossibilité de faire ses études à temps plein (moins de 20 heures/mois) en raison de sa condition et doit attester ceci pour conserver le statut d'étudiant à temps plein.

Pour plus d'information : http://www.mesrs.gouv.qc.ca/aide-financiere-aux-etudes/tous-les-programmes/programme-dallocation-pour-des-besoins-particuliers-volet-adultes/.

Tableau 1 :

Professionnels reconnus pour attester une situation de handicap pour un étudiant au Québec

Professionnel Types d'incapacité
Médecin Tout type d'incapacité reconnue
Psychologue Troubles d'apprentissage, Troubles mentaux, Troubles de déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité, Troubles du spectre de l'autisme
Orthophoniste Troubles d'apprentissage liés au langage, Troubles du langage
Optométriste Déficience visuelle
Audiologiste Déficience auditive
Conseillère ou conseiller en orientation détenant une attestation de formation de son ordre Troubles d'apprentissage, Troubles mentaux, Troubles de déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité, Troubles du spectre de l'autisme
Infirmière ou infirmier possédant la formation et l'expérience requises par règlement de son ordre Troubles d'apprentissage, Troubles mentaux, Troubles de déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité, Troubles du spectre de l'autisme

TDAH VIP Nous vous invitons aussi à explorer les TRUCS proposés à attentiondeficit-info.com et cliniquefocus.com et à visionner le programme de formation en ligne TDAH VIP.

À l'école du TDAH

Détails

Questionnaire sur les Impacts Académiques et Stratégies Adaptatives pour les étudiants avec TDAH QIASA

Détails

Le questionnaire QIASA-TDAH a été conçu pour identifier certains éléments qui peuvent nuire à aux apprentissages. Il vise à cibler les éléments de difficultés présentés et rechercher des pistes de solutions. Ce n'est pas un outil diagnostique et il n'a pas fait l'objet de recherche scientifique.

Attestation de diagnostic et des limitations fonctionnelles associées pour les étudiants en post-secondaire au Québec

Document type proposé.

Autres trucs et astuces pour élèves du primaire et du secondaire

Détails

Adaptations à faire en classe pour les élèves avec TDAH par B. Blazer et MA Ager (traduction de Classroom Accomodations for Students with ADHD).

Détails

Détails: Bonita Blazer, PHD et Mary Ann Ager, MD, de Feel Good Kids, www.BBlazer.org ont conçu un document intéressant. Elles ont généreusement accepté de mettre cette information ici traduite en français sur le site du Dr Annick Vincent. Cette compilation s'inscrit dans le cadre d'une étude ethnographique effectuée dans 10 districts scolaires avec plus de 500 enseignants et intervenants répondant à la question: 'Que disent les enseignants sur ce qui aident les élèves avec TDAH pour réussir à l'école'. Cette compilation est le classement hiérarchisé de leurs méthodes les plus efficaces en classe (résultats tirés de la collecte des données).

Outils québécois d'information pour les élèves avec TDAH

Détails

Outil TDAH en milieu scolaire
Développé par un groupe d'étudiantes en pharmacie de l'université de Montréal, en partenariat avec Mme Geneviève Woods, du Club TDAH, Dr Annick Vincent et l'équipe de la Clinique Focus.

Trousse d'information sur le TDAH pour l'élève présentant un Trouble du déficit d'attention avec ou sans hyperactivité développée par l'équipe des Services Complémentaires des Services Éducatifs de la commission scolaire des Samares.

Une astuce révolutionnaire pour apprendre TOUTES les tables de multiplication

Détails

Une petite vidéo qui explique comment retrouver toutes les tables de multiplication à partir de 5×6 sur nos deux mains.
Visionner la capsule vidéo

Autres trucs et astuces pour étudiants en post-secondaire

Détails

Conseils et formations développés par le centre d'aide aux étudiants de l'Université Laval

Détails

Le centre d'aide aux étudiants de l'Université Laval rend disponible une série de conseils pour mieux étudier avec le TDAH et a développé une série de formations interactives pour les stratégies d'étude et d'apprentissage, le programme Les Clés de la réussite.

Capsules d'information vidéo sur les fonctions d'aide (SAIDE, CEGEP St-Jérôme)

Détails

Capsules vidéo sur les fonctions d'aide produites par l'équipe SAIDE du CEGEP St-Jérome. Vous pourrez y trouver des titres tels que nuage de mots, rétroaction vocale par synthèse vocale (Math et mots Monde), révision/correction (Antidote) révision analyse linguistique (Antidote), Dictionnaire et guides (Antidote). D'autres seront enregistrées bientôt et toucheront les cartes mentales et la prédiction de mots.
Capsules d'information vidéo SAIDE

Application pour aider à gérer le stress chez les étudiants

Détails

Toutematête est un outil téléchargeable gratuitement sur iTunes pour aider l'étudiant dans la résolution de problèmes et la gestion du stress. Il a été développé par Le Royal avec un don de l'organisme D.I.F.D.

Des outils pour apprendre : Mémoire, sommeil et lecture rapide (conférence gratuite)

Détails

La Chaire publique ÆLIÉS tient à vous offre de visionner la conférence : Des outils pour apprendre: Sommeil, mémoire et lecture rapide. Conférence enregistrée à l'Université Laval, Québec, Québec, Canada le 21 septembre 2015. Avec Daniel Gagnon, Charles Morin, Pierre Pilon.
Visionner la vidéo